/Quelles sont les conditions d’entrée au Luxembourg et dans les pays frontaliers ? | Les Frontaliers

Quelles sont les conditions d’entrée au Luxembourg et dans les pays frontaliers ? | Les Frontaliers

Pour se rendre au Luxembourg

Des restrictions s’appliquent uniquement en cas d’arrivée par voie aérienne. A partir de l’âge de 12 ans, toute personne doit, en utilisant si elle le souhaite le pass sanitaire européen, présenter au choix : un certificat de vaccination attestant d’un schéma vaccinal complet (avec les vaccins reconnus par l’Agence européenne des médicaments), un certificat de rétablissement du Covid-19 dans les six mois précédant le voyage ou un résultat de test négatif de moins de 72 heures avant le vol dans le cas d’un test PCR et de moins de 48 heures pour un test antigénique.

Pour les arrivées par avion, les voyageurs âgés de 6 ans et plus doivent fournir une preuve d’immunité (dernière dose de vaccin nécessaire reçue depuis au moins deux semaines, ou preuve d’une infection passée datée de moins de 6 mois et de plus d’un mois) ou d’un test négatif, qu’il soit PCR (de moins de 72 heures) ou antigénique (de moins de 48 heures).

Les voyageurs en provenance de Corse, d’Occitanie, de PACA, de la Réunion, de Guyane, de la Martinique et de Saint-Martin, classés comme zones à risques, sont soumis à des exigences supplémentaires (déclaration électronique et quarantaine de dix jours, pouvant être levée sur présentation d’un justificatif sanitaire dans les 48 heures suivant l’entrée sur le territoire).

Pour se rendre en Belgique, un formulaire de localisation (PLF) doit être rempli par le voyageur. Le pass sanitaire européen peut être utilisé.

Afin qu’il soit considéré comme valide par les autorités belges, il doit contenir au choix : un certificat de vaccination complète (ce qui signifie qu’au moins 14 jours se sont écoulés depuis la seconde dose, ou depuis la première en cas de contamination passée au Covid-19), un certificat de rétablissement du Covid-19 (valable entre 11 et 180 jours après un test PCR positif) ou un test PCR négatif effectué, à partir de 12 ans, 72 heures au plus tard avant l’arrivée en Belgique.

Les personnes en provenance des régions “vertes” et “oranges” ne sont pas tenues de présenter un test PCR à leur arrivée ni d’observer une quarantaine, qu’elles soient détentrices du pass sanitaire européen ou non.

Les voyageurs arrivant de régions “rouges” et utilisant le pass sanitaire européen sont soumis aux mêmes règles que les personnes en provenance de régions “vertes” et “oranges”. Pour ceux venant de régions “rouges” et n’étant pas détenteur du pass sanitaire européen, un test PCR devra être réalisé au premier ou au deuxième jour en Belgique.

Vision d’ensemble

Carte des pays classés en rouge pour forte circulation du variant (9/08/2021) 

En France

Depuis le 9 juin 2021, les modalités pour voyager vers la France sont régies en fonction d’un classement des pays en trois couleurs (vert, orange et vert) dépendant de leur situation sanitaire, qui déterminent les règles applicables aux voyageurs en provenance de chaque Etat.

Les pays classés en vert correspondent à ceux de l’espace européen, auxquels s’ajoutent l’Albanie, l’Arabie Saoudite, l’Australie, la Bosnie-Herzégovine, Brunei, le Canada, les Comores, la Corée du Sud, les États-Unis, Hong-Kong, Israël, le Japon, le Kosovo, le Liban, la Macédoine du Nord, le Monténégro, la Nouvelle-Zélande, la Serbie, Singapour, Taïwan, l’Ukraine et le Vanuatu. Pour pénétrer sur le territoire français depuis ces Etats, aucun motif impérieux n’est nécessaire.

Il faut cependant être entièrement vacciné avec l’un des quatre vaccins reconnus par l’Agence européenne des médicaments ou bien disposer d’un résultat négatif de test PCR ou antigénique (les enfants de moins de 11 ans en sont exemptés) datant de moins de 72 heures avant le départ vers la France. (Attention, pour Chypre, l’Espagne, la Grèce, les Pays-Bas et le Portugal, en raison de la recrudescence épidémique observée dans ces pays, un résultat de test PCR ou antigénique datant de moins de 24 heures est désormais exigé aux voyageurs non vaccinés avant de pouvoir se rendre sur le territoire français).

Les pays classés en rouge sont les suivants : l’Afghanistan, l’Afrique du Sud, l’Argentine, le Bangladesh, la Bolivie, le Brésil, le Chili, la Colombie, le Costa Rica, Cuba, l’Indonésie, les Maldives, le Mozambique, la Namibie, le Népal, Oman, le Pakistan, le Paraguay, la République Démocratique du Congo, la Russie, les Seychelles, le Sri Lanka, le Suriname, la Tunisie, l’Uruguay et la Zambie.

Lorsqu’ils ne sont pas vaccinés, les voyageurs en provenance de ces Etats doivent avoir un motif impérieux pour aller en France. Il leur est en outre demandé de fournir un résultat négatif de test PCR ou antigénique datant de moins de 48 heures avant le départ. Un test antigénique est ensuite systématiquement réalisé à l’arrivé. Enfin, une quarantaine obligatoire de 10 jours contrôlée par les forces de l’ordre doit être réalisée.

Aucune exigence particulière ne s’applique aux personnes entièrement vaccinées.

Tous les Etats ne figurant pas dans une des deux précédentes listes font partie des pays classés en orange. Pour se rendre en France depuis ces derniers lorsque l’on n’est pas vacciné, un résultat de test négatif datant de moins de 72 heures avant le départ dans le cas d’un PCR et de 48 heures lorsqu’il est antigénique est demandé (24 heures pour les deux types de test en ce qui concerne le Royaume-Uni).

Les personnes non vaccinées ont par ailleurs l’obligation de justifier d’un motif impérieux (liste pour les pays classés en orange disponible en cliquant sur le lien) pour pouvoir effectuer le voyage. Elles sont aléatoirement dépistées avec des tests antigéniques à leur arrivée et doivent s’auto-isoler pendant sept jours. Aucune exigence particulière ne s’applique aux personnes entièrement vaccinées.

(Sources : www.touteleurope.eu)